Home

Questions et réponses

Comment le fait de passer de six à trois services d'urgence peut-il se traduire par une amélioration des soins de santé?

Les services sont actuellement dispersés dans six services d'urgence. Le fait d'avoir trois services d'urgence nous permettra de concentrer les spécialistes et les services diagnostiques dans un moins grand nombre d'établissements, ce qui se traduira par une amélioration de l'accès et une réduction des temps d'attente.

Qu'arrivera-t-il aux hôpitaux qui n'ont plus de services d'urgence?

Chacun des six hôpitaux de Winnipeg joue un rôle précis et particulier dans la prestation de services spécialisés, ce qui facilite la prestation des soins voulus, à l'endroit voulu et au moment voulu. Par exemple, l'Hôpital Victoria aura 50 places de plus pour l'hospitalisation de patients pour des services de santé mentale. L'Hôpital Concordia procédera à un plus grand nombre d'interventions chirurgicales orthopédiques et continuera de se spécialiser dans les prothèses de la hanche et du genou. L'Hôpital Seven Oaks se concentrera sur les services rénaux et la réadaptation des personnes âgées et sera le centre des endoscopies non urgentes.

En sachant que l'une des plus grandes pressions exercées sur le système de santé est liée au vieillissement de la population, quels seront les effets de ces changements sur les personnes âgées?

Nous concentrons les soins fournis aux personnes âgées dans trois établissements. Nous créons aussi un programme de services à domicile améliorés pour permettre à plus de 1200 patients par année de recevoir des soins transitoires chez eux, après leur sortie de l'hôpital. Nous visons à ce qu'un plus grand nombre de personnes restent chez elles plus longtemps en recevant des soins de santé adéquats. Toutefois, si elles doivent être hébergées dans un foyer de soins personnels, elles pourront le faire plus souvent à partir de chez elles. Ce programme soutiendra aussi dans la communauté les personnes plus à risque qui dépendraient autrement des services d'urgence pour recevoir des soins.

Ces changements se traduiront-ils par une réduction des places dans les hôpitaux?

Les changements ne consistent pas à augmenter ni à réduire les places dans les hôpitaux, mais à les réaménager dans le système et à les organiser différemment. Lorsque les services sont concentrés dans un établissement, le nombre de places suit la concentration accrue des services.

Le fait de changer notre façon de gérer les places signifie aussi que nous allons utiliser les places de manière plus adéquate et que nous serons mieux outillés pour répondre à un flux accru de patients dans l'éventualité d'une fin de semaine chargée ou d'une éclosion de grippe aux services d'urgence qui nécessiterait un plus grand nombre de places.

Comment pourra-t-on savoir vers quel hôpital se diriger pour recevoir des soins?

Nous allons faire des efforts pour faire connaître les changements à notre personnel et à la population afin que les gens sachent à quel endroit aller. Par exemple, si vous avez une maladie ou une blessure qui met votre vie en danger, vous devez composer le 911. Les ambulanciers paramédicaux vous transporteront vers les services d'urgence. Dans le cas d'une maladie ou d'une blessure qui nécessite une attention immédiate, mais qui ne met pas la vie en danger, comme dans le cas d'une fracture de la cheville, il faut se rendre dans l'un des centres de soins d'urgence mineure ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à l'Hôpital Seven Oaks ou à l'Hôpital Victoria.

À quel moment ces changements seront-ils amorcés?

Nous prévoyons que les centres de soins d'urgence mineure soient les premiers à faire la transition, à partir de l'automne. Ensuite, les nouveaux services d'urgence de l'Hôpital Grace ouvriront leurs portes au printemps de l'année prochaine. Les autres changements se feront au cours des six à 24 prochains mois.

Ces changements ne coûteront-ils pas plus d'argent que les économies réalisées?

Non. Les données probantes des autres provinces et des essais menés dans notre propre région démontrent que cette approche est le meilleur moyen de guérir notre système de santé dans l'immédiat et pour les générations futures et qu'elle est plus économique.

Ces changements entraîneront-ils des pertes d'emplois dans le secteur de la santé? Combien d'emplois?

Nous nous sommes engagés envers le gouvernement à réduire les postes de gestion de 15 %. Nous nous efforcerons de respecter cet engagement au cours des prochains mois.

Nous croyons que des emplois seront offerts à toutes les personnes qui veulent un poste. Il y aura des déplacements dans le système. Certains postes disparaîtront et certains postes seront déplacés dans d'autres établissements, mais tous les membres du personnel de première ligne qui souhaitent demeurer à l'emploi de l'ORSW pourront le faire.

Cliquez ici pour accéder à un aperçu des rôles des hôpitaux et des centres de santé.Toutefois, il ne faut pas oublier que ces changements n'entrent pas en vigueur immédiatement. Il faudra entre six et 24 mois pour compléter le processus.